Un vaccin hépatite E recombinant sous forme de particules pseudovirales a été élaboré et enregistré en Chine en 2011. Son administration sous forme d’un schéma court est-elle suffisamment immunogène et bien tolérée ? ( Chen Z. et al. )

Immunogenicity and safety of an accelerated hepatitis E vaccination schedule in healthy adults: a randomized, controlled, open-label, phase IV trial.

| Dr Jacques Gaillat

L’hépatite E concerne en 1er lieu les pays en voie de développement mais des épidémies ont également lieu dans les … Suite  

Evaluation d’un “point-of-care” pour la détection moléculaire de virus et germes atypiques dans les infections respiratoires basses : résultats d’un essai randomisé ( D. Shengchen et al )

Evaluation of a molecular point-of-care testing for viral and atypical pathogens on intravenous antibiotic duration in hospitalized adults with lower respiratory tract infection: a randomized clinical trial

| Dr Jean-Pierre Bru

L’objectif de ce travail a été d’évaluer si un  « point-of-care test » (POCT) pour diagnostic microbiologique pouvait réduire la … Suite  

Utilisation en première intention de la vancomycine pour les infections à Clostridioides difficile : des données rassurantes sur le risque d’ERV ? ( Stevens VW. et al. )

Use of oral vancomycin for Clostridioides difficile Infection (CDI) and the risk of vancomycin-resistant Enterococci (VRE)

| Dr Philippe Lesprit

Dans les dernières recommandations nord-américaines de l’IDSA/SHEA, la vancomycine est désormais positionnée en première intention pour le traitement des infections … Suite  

Traitement des infections à Mycoplasma genitalium: efficacité d’une stratégie guidée par la détection de la résistance utilisant les schémas doxycycline-moxifloxacine ou doxycycline-azithromycine. ( Durukan D. et al. )

Resistance-guided antimicrobial therapy using doxycycline-moxifloxacin and doxycycline-2.5g azithromycin for the treatment of Mycoplasma genitalium infection: efficacy and tolerability.

| Dr Jean-Pierre Bru

La fréquence de résistance de Mycoplasma genitallium (MG) aux macrolides dépasse les 50 % dans beaucoup de région du monde … Suite