L’utilisation d’une dose de charge de colistine semble préférable pour traiter une pneumonie nosocomiale. ( Sheng-Huei Wang et al. & T.-CARE Group )

The necessity of a loading dose when prescribing intravenous colistin in critically ill patients with CRGNB‑associated pneumonia: a multi‑centre observational study.

| Docteur Olivier Leroy

Rationnel En cas de pneumonie liée un bacille à Gram négatif résistant aux carbapénèmes, les options thérapeutiques sont peu nombreuses. … Suite  

Une antibiothérapie de 8 jours pour une pneumonie acquise sous ventilation mécanique à P. aeruginosa accroit le risque de récidive mais pas celui de décès. ( Adrien Bouglé et al. & iDIAPASON Trial Investigators )

Comparison of 8 versus 15 days of antibiotic therapy for Pseudomonas aeruginosa ventilator-associated pneumonia in adults: a randomized, controlled, open-label trial.

| Docteur Olivier Leroy

Bien que les recommandations nord-américaines et européennes récentes soient en faveur d’une durée d’antibiothérapie courte pour le traitement des pneumonies … Suite  

Le monitoring des taux sériques de la pipéracilline/ tazobactam n’a pas encore d’impact pronostique. ( Stefan Hagel et al. )

Effect of therapeutic drug monitoring‑based dose optimization of piperacillin/tazobactam on sepsis‑related organ dysfunction in patients with sepsis: a randomized controlled trial.

| Docteur Olivier Leroy

Rationnel Pour être la plus efficace possible, une antibiothérapie se doit d’atteindre les « cibles » fixées par les données PK/PD. Pour … Suite  

Chez les patients hémofiltrés avec une infection à P. aeruginosa, il est possible d’atteindre les objectifs PK/PD de la ceftazidime et du céfépime mais le risque neurotoxique est réel. ( Addison M Sember et al. )

An optimal extended-infusion dosing of cefepime and ceftazidime in critically ill patients with continuous renal replacement therapy.

| Docteur Olivier Leroy

Rationnel Céfépime et ceftazidime sont de petites molécules, peu liées aux protéines et avec un faible volume de distribution. Leur … Suite  

Tout autant que l’antibiothérapie, le contrôle chirurgical de la source de l’infection est un élément pronostique majeur. ( Hendrik Rüddel et al. & MEDUSA study group )

Adverse effects of delayed antimicrobial treatment and surgical source control in adults with sepsis: results of a planned secondary analysis of a cluster‑randomized controlled trial.

| Docteur Olivier Leroy

S’il est acquis que tout retard à l’instauration de l’antibiothérapie en cas de sepsis est délétère, c’est moins évident pour … Suite  

La néphrotoxicité de l’association Pipéracilline-Tazobactam plus Vancomycine de plus en plus établie. ( Mitchell S Buckley et al. )

Vancomycin with concomitant piperacillin/tazobactam vs. cefepime or meropenem associated acute kidney injury in the critically ill: A multicenter propensity score-matched study.

| Dr Olivier Leroy

Les données actuelles concernant la néphrotoxicité de l’association pipéracilline-tazobactam (Pip-Taz) plus vancomycine (Van) en réanimation semblent controversées. Cette association étant … Suite  

Au cours de l’ECMO, une dose de charge de 25 mg/kg suivie de doses d’entretien de 12,5 à 20 mg/kg/12h permet d’atteindre les cibles pharmacocinétiques de la vancomycine. ( Vesa Cheng et al. )

Population pharmacokinetics of vancomycin in critically ill adult patients receiving extracorporeal membrane oxygenation (an ASAP ECMO Study).

| Dr Olivier Leroy

Rationnel Les patients sous ECMO sont souvent infectés et/ou sont à risque d’infection secondaire. Bon nombre d’entre eux peuvent donc … Suite