Il est possible de classer les diverses infections intra-abdominales pour mieux en appréhender le pronostic. ( Blot S. et al. )

Epidemiology of intra-abdominal infection and sepsis in critically ill patients: "AbSeS", a multinational observational cohort study and ESICM Trials Group Project.

| Dr Olivier Leroy

Les infections intra-abdominales, fréquemment rencontrées en réanimation, posent de nombreux problèmes : leur sévérité va de l’infection ‘banale’ au sepsis foudroyant ; … Suite  

Dans certaines situations, l’antibiothérapie probabiliste des péritonites postopératoires sévères acquises en réanimation doit inclure l’entérocoque dans son spectre actif. ( Morvan AC. et al. )

Impact of species and antibiotic therapy of enterococcal peritonitis on 30-day mortality in critical care-an analysis of OUTCOMEREA database.

| Dr Olivier Leroy

Les entérocoques sont impliqués dans 5 à 20% des infections intra-abdominales (IIA) communautaires et 30 à 40% des infections nosocomiales. … Suite  

Pipéracilline/tazobactam fait moins bien que les pénicillines M pour traiter les bactériémies à Staphylococcus aureus sensible à la méticilline dans cette étude. ( Beganovic M. et al. )

Comparative effectiveness of exclusive exposure to nafcillin or oxacillin, cefazolin, piperacillin/tazobactam, and fluoroquinolones among a national cohort of Veterans with methicillin-susceptible Staphylococcus aureus bloodstream infection.

| Dr Jean-Pierre Bru

L’efficacité les bêtalactamines / Inhibiteurs de Lactamase (BL/IBL) pour traiter les infections à Staphylococcus aureus n’a jamais vraiment été évalué. … Suite