Etude randomisée ouverte évaluant l’intérêt d’une antibioprophylaxie dans l’accident vasculaire cérébral

Une antibioprophylaxie par céphalosporine de 3ème génération lors d’un AVC n’améliore pas le pronostic fonctionnel à 3 mois.

  • Westendorp WF et al.
  • Rédigé par : Guillaume Gras
Les infections respiratoires basses et urinaires sont des complications fréquentes (30%) et souvent précoces des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Certains ont décrit une association entre la survenue d’une infection et le pronostic fonctionnel et une réduction du nombre de sepsis après antibioprophylaxie (ABP). Cependant, l’impact de cette ABP sur le pronostic fonctionnel n’a jamais été é...
Ce contenu est à destination des professionnels de santé. Merci de vous identifier.

Déjà inscrit ?

Créer un compte

Créer un compte ne prend que quelques minutes et vous permettra d'accèder à l'ensemble des contenus du site.