Mode d’administration optimal du méropénème au cours des pneumonies nosocomiales. ( Frippiat F. et al. )

Pour une efficacité optimale, les concentrations plasmatiques et tissulaires du méropénème doivent être supérieures à la CMI du pathogène pendant 40 à 100% du temps séparant les administrations. Le meilleur mode d’administration de cet antibiotique au cours des pneumonies nosocomiales reste à déterminer.

| Dr Olivier Leroy

Méthode Les auteurs ont étudié 55 patients de réanimation traités pour une pneumonie nosocomiale par méropénème 1g/8h. Pour 30 patients, … Suite