Serait-il judicieux de vacciner en rappel avec une dose de vaccin polysaccharidique des enfants hautement susceptibles aux infections à pneumocoque ayant été primo-vaccinés avec 3 doses de vaccin conjugué. L’étude se passe en Papouasie Nouvelle Guinée.

Immunogenicity and Immune Memory after a Pneumococcal Polysaccharide Vaccine Booster in a High-Risk Population Primed with 10-Valent or 13-Valent Pneumococcal Conjugate Vaccine: A Randomized Controlled Trial in Papua New Guinean Children

  • van den Biggelaar AH. et al.
  • Rédigé par : Dr Jacques Gaillat
Contexte Le rationnel d’une dose de rappel par le PPV à 9 mois après avoir été primé par le vaccin conjugué pneumocoque (PCV10 ou 13) est d’une part de réduire les coûts et d’autre part d’élargir le spectre des sérotypes pneumococciques. Cette étude fait suite à une étude préalable concernant l’immunogénicité et la tolérance des 3 doses de PCV suivies d’une de PPV en raison d’...
Ce contenu est à destination des professionnels de santé. Merci de vous identifier.

Déjà inscrit ?

Créer un compte

Créer un compte ne prend que quelques minutes et vous permettra d'accèder à l'ensemble des contenus du site.