Le vaccin cellulaire coqueluche induit une réponse immunitaire moins importante et de plus courte durée que le vaccin entier. Par contre il est mieux toléré. La toxine de B pertussis à partir d’une technique recombinante au lieu d’un traitement chimique a été démontrée plus immunogène à 28 jours, qu’en est il au bout d’un an ? ( Pitisuttithum P. et al. )

Antibody persistence after vaccination of adolescents with monovalent and combined acellular pertussis vaccines containing genetically inactivated pertussis toxin: a phase 2/3 randomised, controlled, non-inferiority trial

| Dr Jacques Gaillat

Contexte Un vaccin monovalent coqueluche (aP) et un vaccin combiné tétanos diphtérie faiblement dosé (TdaP) recombinants ont été approuvés en … Suite  

La vaccination coqueluche est maintenant recommandée dans plusieurs pays. Le but est de protéger l’enfant à naître pendant les 3 premiers mois période où il est à plus haut risque d’acquérir la coqueluche avant que ne débute sa propre vaccination. Quand faut-il vacciner la future mère ? ( Christiane S. Eberhardt, et al )

Maternal Immunization Earlier in Pregnancy Maximizes Antibody Transfer and Expected Infant Seropositivity Against Pertussis

| Dr Jacques Gaillat

Lorsqu’elle est préconisée chez la femme enceinte la vaccination coqueluche est recommandée au 3ème trimestre, à partir de S26. Néanmoins … Suite  

Quelle est la part des refus de vaccination dans la survenue d’épidémies ? A l’heure où la couverture vaccinale faiblit, il est nécessaire de faire la part des choses, en particulier pour les autorités de santé mais aussi pour le public ? ( Phadke et al )

Association Between Vaccine Refusal and Vaccine-Preventable Diseases in the United States. A Review of Measles and Pertussis

| Dr Jacques Gaillat

L’épidémie de rougeole de 2014 aux USA, dite épidémie de Disney Land a été le révélateur de l’érosion de la … Suite  

Et si toutes les théories concernant les causes de la résurgence de la coqueluche étaient fausses ou pour le moins sans fondement réel ? Les auteurs proposent différentes pistes pour expliquer cette résurgence, qui elle, est indiscutable dans beaucoup de pays. ( D De Celles et al. )

The pertussis enigma: reconciling epidemiology, immunology and evolution

| Dr Jacques Gaillat

C’est à partir des discordances épidémiologiques entre différents pays ayant des programmes vaccinaux similaires que les auteurs remettent en question … Suite  

La résurgence de la coqueluche, y compris dans des populations bien vaccinées avec le vaccin coquelucheux acellulaire, pose le problème de la durée de la protection induite en particulier par rapport à celle du vaccin à germe entier (wCPV). Cette revue aborde la réponse immunitaire différente entre maladie, vaccin à germe entier et vaccin acellulaire et propose des pistes pour de nouveaux vaccins. ( Warfel J et al. )

Pertussis vaccines and the challenge of inducing durable immunity.

| Dr Jacques Gaillat

Malgré un taux de vaccination à 95% pour la coqueluche, il y a une véritable résurgence aux USA, en particulier … Suite