Aux doses usuelles préconisées, le ceftolozane-tazobactam ne peut être utilisé pour traiter les méningites ou ventriculites à BGN dès lors que la CMI n’est pas très basse. ( Fekade B Sime et al. )

Cerebrospinal Fluid Penetration of Ceftolozane-Tazobactam in Critically Ill Patients with an Indwelling External Ventricular Drain.

| Dr Olivier Leroy

Rationnel Le traitement des méningites/ventriculites nosocomiales demeure un challenge dès lors que des pathogènes tels qu’A. baumannii, P. aeruginosa ou … Suite  

L’utilisation de la rifampicine dans le traitement des méningites communautaires admises en réanimation apporte-t-elle un bénéfice ? Le traitement des méningites bactériennes des patients admis en réanimation repose habituellement sur une céphalosporine de 3ème génération éventuellement associée avec la vancomycine. Depuis le début des années 2000, il s’y ajoute une corticothérapie par la dexaméthasone. Malgré cela la morbi-mortalité demeure importante. Au vu de données pharmacodynamiques, pharmacocinétiques et expérimentales, l’utilisation de la rifampicine pourrait s’avérer être bénéfique pour de tels patients. ( Bretonnière C, et al. )

Rifampin use in acute community-acquired meningitis in intensive care units: the French retrospective cohort ACAM-ICU study.

| Dr Olivier Leroy

Méthode Les auteurs ont rétrospectivement étudié 157 patients admis dans 5 services de réanimation de 2004 à 2008 pour une … Suite