Efficacité clinique de l’administration des béta-lactamine en continu vs. intermittente dans les sepsis sévères ? Peu de données cliniques sont disponibles et les quelques méta-analyses n’ont pas retrouvé de supériorité clinique de la perfusion continue. Cela a conduit à la réalisation de l’étude Beta Lactam InfusioN Group II. ( Dulhunty JM et al. )

A Multicenter Randomized Trial of Continuous versus Intermittent β-Lactam Infusion in Severe Sepsis.

| Dr Olivier Leroy

Méthodes Etude prospective, multicentrique, randomisée en double aveugle menée dans 25 services de réanimation en Australie, en Nouvelle-Zélande et à … Suite  

Des épidémies d’infections dues à Klebsiella pneumoniae résistant aux carbapénèmes ont été rapportées au niveau d’hôpitaux ou de structures de long séjour. Leur incidence semble s’accroître. La plupart des études rapportent des données concernant à la fois des patients admis dans des services de médecine ou de chirurgie et des patients admis en réanimation. Le but du présent travail est de se focaliser uniquement chez des patients de réanimation afin d’en connaître les caractéristiques, les facteurs de risque d’acquisition et le pronostic. ( Vardakas KZ, et al. )

Characteristics, risk factors and outcomes of carbapenem-resistant Klebsiella pneumoniae infections in the intensive care unit.

| Dr Olivier Leroy

Méthodes Analyse rétrospective réalisée dans un service de réanimation de 8 lits entre 2006 et 2009. Résultats Après exclusion de … Suite  

Les techniques de décontamination sélective oropharyngée et/ou digestive consistent à appliquer une pâte non absorbable et/ou à administrer une suspension buvable contenant de la colistine, de la tobramycine et de l’amphotéricine B. Il peut s’y ajouter une antibiothérapie à large spectre pendant les premiers jours. Bien que ces techniques soient associées avec une diminution de la mortalité en réanimation, elles sont peu utilisées en raison notamment de la crainte de l’émergence de résistances. Des équipes utilisant la décontamination depuis longtemps ont évalué ce risque. ( Wittekamp BH et al. )

Colistin and tobramycin resistance during long- term use of selective decontamination strategies in the intensive care unit: a post hoc analysis.

| Dr Olivier Leroy

Méthode Les auteurs ont réalisé une analyse post hoc de 2 essais multicentriques consécutifs menés pour l’un de 2004 à … Suite  

Les techniques de décontamination sélective oropharyngée et/ou digestive consistent à appliquer une pâte non absorbable et/ou à administrer une suspension buvable contenant de la colistine, de la tobramycine et de l’amphotéricine B. Il peut s’y ajouter une antibiothérapie à large spectre pendant les premiers jours. Bien que ces techniques soient associées avec une diminution de la mortalité en réanimation, elles sont peu utilisées en raison notamment de la crainte de l’émergence de résistances. Des équipes utilisant la décontamination depuis longtemps ont évalué ce risque. ( Wittekamp BH. et al. )

Colistin and tobramycin resistance during long- term use of selective decontamination strategies in the intensive care unit: a post hoc analysis.

| Dr Olivier Leroy

Méthode : Les auteurs ont réalisé une analyse post hoc de 2 essais multicentriques consécutifs menés pour l’un de 2004 … Suite  

Une décolonisation des patients porteurs de SARM dans les fosses nasales, par la mupirocine nasale et des lavages corporels à la chlorhexidine peuvent-ils diminuer le taux d’infections à SARM ? Et réduire mortalité et coûts ? Des premières études l’ont suggéré… ( Lee YJ, et al. )

Impact of active screening for methicillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA) and decolonization on MRSA infections, mortality and medical cost: a quasi-experimental study in surgical intensive care unit.

| Dr Olivier Leroy

Méthode Les auteurs ont mené cette étude dans un service de réanimation chirurgicale de 18 lits. Quatre périodes peuvent être … Suite  

Un traitement antifongique systémique doit être instauré dès la suspicion d’une candidose invasive. Ce travail a évalué l’impact pronostique d’une désescalade effectuée durant les 5 premiers jours du traitement antifongique. ( Bailly S et al. )

Antifungal de-escalation was not associated with adverse outcome in critically ill patients treated for invasive candidiasis: post hoc analyses of the AmarCAND2 study data.

| Dr Olivier Leroy

Une stratégie de désescalade est recommandée par l’IDSA après 3 jours de stabilité clinique et après 10 jours de traitement … Suite  

La mortalité des pneumonies nosocomiales à P. aeruginosa est accrue en cas d’antibiothérapie initiale inappropriée, favorisée par la multi résistance. Toutefois, la prévalence de cette dernière, ses facteurs favorisants et son impact pronostique méritaient d’être précisés par une étude multicentrique. ( Micek ST et al. )

An international multicenter retrospective study of Pseudomonas aeruginosa nosocomial pneumonia : impact of multidrug resistance.

| Dr Olivier Leroy

Les auteurs ont mené une étude rétrospective dans 12 hôpitaux de 5 pays (Etats Unis n=3, France n=2, Allemagne n=2, … Suite  

L’utilisation de la rifampicine dans le traitement des méningites communautaires admises en réanimation apporte-t-elle un bénéfice ? Le traitement des méningites bactériennes des patients admis en réanimation repose habituellement sur une céphalosporine de 3ème génération éventuellement associée avec la vancomycine. Depuis le début des années 2000, il s’y ajoute une corticothérapie par la dexaméthasone. Malgré cela la morbi-mortalité demeure importante. Au vu de données pharmacodynamiques, pharmacocinétiques et expérimentales, l’utilisation de la rifampicine pourrait s’avérer être bénéfique pour de tels patients. ( Bretonnière C, et al. )

Rifampin use in acute community-acquired meningitis in intensive care units: the French retrospective cohort ACAM-ICU study.

| Dr Olivier Leroy

Méthode Les auteurs ont rétrospectivement étudié 157 patients admis dans 5 services de réanimation de 2004 à 2008 pour une … Suite  

L’isolement d’un agent fongique peut-il être prédit au cours des infections intra-abdominales secondaires, compliquées et non post-opératoires ? De nombreux scores prédictifs de la survenue d’une candidose invasive ont été développés (indice de colonisation, Candida score, etc.). Néanmoins, aucun n’est utilisable au cours des infections intra-abdominales compliquées. Il y a 10 ans, Dupont et al. avaient développé un score ayant des valeurs prédictives modérément bonnes et utilisables pour les patients sévères de réanimation. Très peu de données concernent les patients moins sévères mais néanmoins opérés en urgence d’une péritonite secondaire, non post-opératoire. ( Dupont H, et al. )

Can yeast isolation be predicted in complicated secondary non-postoperative intra-abdominal infections?

| Dr Olivier Leroy

Méthode Les auteurs ont rétrospectivement étudié 290 patients opérés en urgence pour une infection intra-abdominale compliquée non post-opératoire. En comparant … Suite  

Au cours des dernières années, le pronostic des patients souffrant de chocs septiques et/ou de détresse respiratoire aiguë s’est amélioré. Le pronostic des pneumonies sévères à pneumocoque l’est également. Qu’en est-il des pneumonies sévères non pneumococciques. C’est le but de ce travail du groupe espagnol CAPUCI. ( Gattarello S et al. )

Improvement of antibiotic therapy and ICU survival in severe non-pneumococcal community-acquired pneumonia: a matched case-control study.

| Dr Olivier Leroy

Les auteurs ont réalisé une étude cas-contrôle incluant 144 patients admis en réanimation pour une pneumonie communautaire grave non pneumococcique. … Suite