L’adjonction d’un macrolide à une bétalactamine diminue la mortalité de certaines pneumonies communautaires pneumococciques. ( Ceccato A. et al. )

Effect of Combined β-Lactam/Macrolide Therapy on Mortality According to the Microbial Etiology and Inflammatory Status of Patients With Community-Acquired Pneumonia.

| Dr Olivier Leroy

L’antibiothérapie probabiliste instaurée chez un patient présentant une pneumonie communautaire (PAC) doit couvrir l’ensemble du spectre des germes causals. C’est … Suite  

La mortalité des pneumonies à pneumocoque admises en réanimation est toujours aussi élevée malgré une antibiothérapie adéquate rapidement instaurée. ( Bedos JP. et al. )

Host–pathogen interactions and prognosis of critically ill immunocompetent patients with pneumococcal pneumonia: the nationwide prospective observational STREPTOGENE study.

| Dr Olivier Leroy

Rationnel Le pronostic des pneumonies graves à pneumocoque a déjà étudié à maintes reprises et de nombreux facteurs ont été … Suite  

Une valeur initiale basse de PCT ne semble pas autoriser la non-administration d’antibiotique lors d’une exacerbation aigue de BPCO conduisant à une admission en réanimation. ( Daubin C. et al. & BPCTrea Study Group )

Procalcitonin algorithm to guide initial antibiotic therapy in acute exacerbations of COPD admitted to the ICU: a randomized multicenter study.

| Dr Olivier Leroy

Bien que l’origine ne soit pas exclusivement bactérienne, il est actuellement recommandé d’instaurer une antibiothérapie lors des exacerbations aigues de … Suite  

Existe-t-il des différences, en particulier de sévérité ou pronostic selon que le diagnostic d’une pneumonie à pneumocoque repose sur une hémoculture ou un antigène urinaire ? ( Ceccato A. et al. )

Invasive Disease vs Urinary Antigen-Confirmed Pneumococcal Community-Acquired Pneumonia

| Dr Olivier Leroy

La recherche d’antigènes urinaires pneumococciques fait partie intégrante de l’arsenal diagnostique des pneumonies à pneumocoque. Toutefois, il est couramment supposé … Suite  

Au cours des grippes graves hospitalisées en réanimation, la PCT pourrait-elle être un outil pertinent pour affirmer ou infirmer une co-infection bactérienne ? ( Rodríguez AH, et al. & SEMICYUC/GETGAG Working Group. )

Procalcitonin (PCT) levels for ruling-out bacterial coinfection in ICU patients with influenza: A CHAID decision-tree analysis.

| Dr Olivier Leroy

Les co-infections bactériennes au cours des pneumonies grippales sont responsables d’une mortalité non négligeable. Actuellement, il n’existe aucun élément clinique … Suite  

Au cours des dernières années, le pronostic des patients souffrant de chocs septiques et/ou de détresse respiratoire aiguë s’est amélioré. Le pronostic des pneumonies sévères à pneumocoque l’est également. Qu’en est-il des pneumonies sévères non pneumococciques. C’est le but de ce travail du groupe espagnol CAPUCI. ( Gattarello S et al. )

Improvement of antibiotic therapy and ICU survival in severe non-pneumococcal community-acquired pneumonia: a matched case-control study.

| Dr Olivier Leroy

Les auteurs ont réalisé une étude cas-contrôle incluant 144 patients admis en réanimation pour une pneumonie communautaire grave non pneumococcique. … Suite