Après plusieurs décennies de déceptions pour l’élaboration d’un vaccin contre Plasmodium falciparum, l’EMA a émis une opinion scientifique favorable pour le vaccin RTS,S de GSK. La route est encore longue et si les résultats sont intéressants ce n’est pas l’euphorie. ( Kaslow et al. )

RTS,S : Toward a first landmark on the Malaria vaccine Technology roadmap.

| Dr Jacques Gaillat

Le carnet de route du projet contre le paludisme établi en 2006 avait pour objectif la mise à disposition en … Suite  

Cet article d’opinion n’explore pas les relations hôte-pathogènes à l’échelle immunologique mais sur tous les aspects du développement d’un vaccin qui non seulement doivent tenir compte des besoins mais aussi du contexte allant de l’épidémiologie à l’impact sur la société (émotionnel ou rationnel). Il apporte des informations générales dont on n’a pas toujours perçu l’importance dans le développement d’un vaccin et les recommandations des autorités. ( JR Garon et al. )

Understanding the host-pathogen interaction saves lives : lessons from vaccines and vaccinations.

| Dr Jacques GAILLAT

Plusieurs aspects sont abordés Qu’est ce qu’un vaccin idéal ? Globalement, il exerce une protection complète, n’est pas injectable, est stable … Suite  

L’immuno-modulation induite par le virus de la rougeole favorise la mortalité de cause infectieuse toute cause chez l’enfant. ( Mina MJ et al )

La rougeole est connue pour entraîner une phase d’immunodépression qui peut être responsable d’infections opportunistes et d’une surmortalité. L’efficacité de la vaccination a contrario devrait se traduire par une réduction de cette mortalité non attribuable directement à la rougeole. C’est ce que prône l’OMS mais cependant sans affirmer qu’il y ait un mécanisme immunologique sous jacent. Des auteurs ont proposé l’hypothèse d’une amnésie immune aux agents infectieux autres que le Virus morbilleux (VM). Cette étude épidémiologique de grande ampleur comparant différents pays où la vaccination est réalisée depuis des années et comparant les périodes avant/après la mise en place de la vaccination apporte des arguments importants pour mieux comprendre l’impact positif de la vaccination rougeoleuse qui dépasse la seule prévention de la maladie rougeole.

| Jacques GAILLAT

L’immunodépression suite à la rougeole est connue pour favoriser la survenue d’infections opportunistes sur une période de quelques semaines à … Suite